Next Exit Please : Le Blog Culturel
Expos, musique, livres, photos, voyages et … Asie!

Ex/Po! : Lucian Freud – Eloge de la contamination (Louisiana Museum, Danemark)

Exposition événement de cet hiver avec la rétrospective Louise Bourgeois à la Tate Modern de Londres, l’exposition Lucian Freud s’affiche dans le Louisiana Museum of Modern Art, niché au coeur d’un site magnifique dominant l’Oresund, entre Copenhaguen et Helsingor (ville réputée abriter le Elseneur d’Hamlet) et mélant avec bonheur architecture lumineuse et environnement naturel. Evénement à double titre: parce que le rassemblement d’une telle collection est rare (la dernière rétrospective étant celle de Venise en 2005), et parce qu’on y découvre des oeuvres inédites et jamais présentées au public jusque là, issues des dernières productions du peintre anglais. C’est l’occasion de parcourir une large partie de l’oeuvre de celui qui est souvent considéré comme le peintre figuratif vivant le plus important du XXème siècle depuis la disparition de Balthus et Bacon

Et c’est justement à Bacon que l’on songe naturellement en contemplant les toiles de Lucian Freud. Bacon employait volontiers le terme de "boucherie" pour désigner les nus de son ami Freud. Peintes au couteau et travaillés ensuite au pinceau, alternant larges coups de brosse et minutie du détail, ces portraits présentent tous une vision brute, frontale, quasi-légiste du corps dans tous ses états. Freud peint les corps comme des écorchés et l’épaisseur de sa peinture, le travail de la matière découpent par la lumière, le trait, la forme et les chairs et les âmes. Tout comme Bacon, Freud s’attache à voir au-delà de l’obstacle du corps et mesure l’impact de la solitude,de l’âge, du désir sur une humanité à bout de souffle.

Là où Francis Bacon recourt à la métamorphose monstrueuse du visage, à la disloquation des anatomies et aux aplats de couleur, enfermant ses personnages dans des prisons intérieures et dévoilant leur part d’animalité, Freud insiste lui sur l’humain et ne cherche qu’à reproduire au plus près du réel ce qu’il voit, la tension, l’usure, la pesanteur de la chair, ses tonalités changeantes.

      

Rien de proprement monstrueux dans l’art de Lucian Freud, mais un regard terrible et distant sur ses sujets. Peu d’indulgence donc, mais une vérité crue, sans fard, comme illuminée au néon.

Peinture de la contamination du corps par l’âme, peinture de la contamination du monde par un regard sur-objectif, quasi-photographique et simultanément profondément personnel et sexualisant, l’oeuvre de Freud prend dans les années 2000 une tournure encore nouvelle, développant plus loin encore la métaphore de la contamination: dans le portrait de Ria, dernière oeuvre du peintre datée de 2006, c’est la toile elle-même qui est boursouflée par la matière, qui se gonfle, déformant le visage ou la chevelure blonde du modèle posant nue, poussant le spectateur dans ses derniers retranchements d’observateur. En un sens, c’est désormais l’art du peintre qui est contaminé par le réel et qui se retrouve lui-aussi écorché, tout autant que ses modèles. A 80 ans passé, Lucian Freud continue à renouveler sa technique et conserve sa capacité de provocation.

Une des rares interviews de L. Freud à écouter ici :

A venir, si je trouve le temps dans cette rentrée de Janvier surchargée :-), un rapide retour sur l’exposition Richard Avedon au même Louisiana, qui, réunissant plus de 250 clichés du photographe américain décédé en 2004, quelques semaines après avoir immortalisé Björk sur tirage gélatino-argentique, est une nouvelle raison de voyager septentrional cette saison !

 
http://www.louisiana.dk/

Publicités

Aucune réponse to “Ex/Po! : Lucian Freud – Eloge de la contamination (Louisiana Museum, Danemark)”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :