Next Exit Please : Le Blog Culturel
Expos, musique, livres, photos, voyages et … Asie!

Ex/Po!: « China – Facing Reality » (Museum Moderner Kunst, Wien): A l’Est, tout de nouveau!

 
En parallèle des collections permanentes du MuseumsQuartier, le Museum Moderner Kunst de Vienne  (dit MUMOK pour les intimes :-)) s’affiche aux couleurs de l’Empire du Milieu. En coopération avec le National Museum of China (NAMOC), ce sont près de 200 oeuvres ultra-contemporaines d’artistes chinois déjà célèbres ou à l’aube de leur carrière qui sont exposées dans l’exposition "China: Facing Reality" et dessinent en plein et en creux le portrait de la Chine d’aujourd’hui, abondante, populeuse, consumériste, parfois désoeuvrée et toujours en phase d’exploration critique face à l’alliance de circonstance entre l’argent et la tyrannie, entre l’appel du dieu Dollar et l’archipel d’une hyper-solitude urbaine.

Le MUMOK a choisi de n’ignorer aucune des formes artistiques actuellement en vigueur en Chine et dresse simultanément ainsi un panorama complet de la diversité des expressions plastiques, picturales et numériques composant aujourd’hui l’art contemporain depuis 2002. Accumulations, mobiles, résines, mannequins, exhibitions, photographies, expansions, miniatures, installations, animations, vidéos, rien n’est épargné au visiteur avide de sensations et découvrant ce qui meut une génération d’artistes protéiforme, désireuse de confronter son regard au reste du monde, de conquérir le marché de l’art occidental à partir de son centre névralgique de Shanghaï (où galeristes et collectionneurs occidentaux se précipitent en quête de nouveautés et de plus value rapides) et de tirer le portrait, mi-cynique, mi-nostalgique d’une réalité socio-politique complexe.

Point de surprises, on retrouve ici les artistes majeurs du réalisme cynique que l’on a pu voir à Paris, à Londres (chez Saatchi notamment) ou Hong-Kong (dans les galeries de Queen’s Road Central et Stanley Street en Décembre 2006) : figures roses grimaçantes et ironiques de Yue Minjun, portraits de famille fantômatiques de Zhang Xiaogang, champs de fleurs dorées à tête Mao de Fang Lijun… ces trois artistes dont la côté est déjà phénoménale sur le marché domestique et international sont les têtes de pont d’une nouvelle génération post-révolution culturelle qui questionne à travers ses oeuvres la place de l’individu et donc de l’art dans une société chinoise toute entière vouée au culte de la croissance.

A travers les mannequins de Xiang Jing, incarnant une jeunesse désabusée et cherchant dans les excès et la mode une réponse à son malaise existentiel, ou les miniatures cinématiques du Groupe THEY qui mettent frontalement en scène l’état de la société post 9/11, l’exposition met le visiteur face aux contradictions de la société chinoise. Entre violence masquée, exécutions sommaires et aspirations individualistes, la Chine semble devoir affronter dans les prochaines années une phase de tension majeure, susceptible de susciter un séisme identitaire dont l’on peine à mesurer l’ampleur potentielle.

  

Oeuvre sans détour, "Yiwu Investigation" de Liu Jianhua résume brillamment le nouveau dilemme chinois. Caisson d’exportation éventré, dégorgeant sa masse plastifiée de productions industrielles "made in China", vague rampante de jouets, réveils, montres, gadgets inutiles prêts à s’échouer en Occident, l’usine du monde montre paradoxalement son visage le plus blafard au milieu de cette lumineuse accumulation multicolore: derrière la croissance effrénée et le consumérisme à tout crin avance, masqué, l’énorme vide spirituel dans laquelle cette révolution économique à marche forcée plonge la société chinoise toute entière. Les poches pleines de croissance mais le coeur vidé de tout idéal, la République Populaire de Chine se précipite peut-être à toute vitesse dans une identité plastifiée, tout aussi fausse que les contrefaçons dont elle abreuve le monde.

                                      

N/I
CO

"China – Facing Reality", 26 Octobre 2007 – 10 Février 2008, Museum Moderner Kunst, Wiener MuseumsQuartier, Wien

Publicités

Aucune réponse to “Ex/Po!: « China – Facing Reality » (Museum Moderner Kunst, Wien): A l’Est, tout de nouveau!”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :