Next Exit Please : Le Blog Culturel
Expos, musique, livres, photos, voyages et … Asie!

Bulle #1 – Au-delà des cases…

Du 16 décembre 2003 au 27 février 2004, profitant d’un moment de désoeuvrement passager propre à mon activité professionnelle d’alors, je décidais de mettre à profit les longues heures passées au bureau à écrire quelques monographies insignifiantes. Pour agrémenter le temps, j’entrepris de publier sur Amazon quelques commentaires sur des oeuvres qui me tenaient à coeur ou, plus rarement, m’irritaient. Quelques 44 critiques plus tard, une nouvelle mission et son cortège de nuits blanches interrompurent cet élan…jamais renouvelé depuis. Etant paresseux 🙂 et un certain nombre d’internautes ayant eu la gentillesse de trouver ces commentaires utiles, pourquoi ne pas leur redonner une nouvelle vie sur un media tellement plus « web 2.0 » 😉 ?!?

Caboto – Mattoti & Zentner, Editions Casterman

A l’instar de certains livres (« Le Général en son Labyrinthe » de G. Garcia Marquez) ou de certains films image («  » de W. Herzog), certains albums semblent fait pour le voyage et pour l’errance. « Caboto » fait partie de ceux-là. En narrant la vie d’un cartographe astronome du XVIème siècle en Amérique du Sud, lors des grandes phases de la Conquista espagnole, Mattoti & Zentner parlent avant tout du voyage, de ce qu’il peut changer dans une vie et comment il peut faire perdre jusqu’au goût du retour.

Avec des couleurs chaudes et un traitement graphique exceptionnel (gouache, craies, fusain, crayons gras), Mattoti livre l’illustration parfaite de ce que pouvait être l’aventure à cette époque, faite de science et de sauvagerie, de goût de l’argent et de nobles quêtes, ménage étonnant de grandiose et de médiocrité. Et derrière le personnage énigmatique de , c’est un peu l’Occident qui se révèle, toujours en quête d’un exotisme mais également désireux de l’apprivoiser et de lui faire perdre sa singularité.

Un album étonnant, onirique et très loin de la bande dessinée contemporaine, plus poème graphique qu’objet de consommation courante. Un vrai cadeau à faire aux amateurs de beaux livres.

Sur Amazon.fr :

Au temps de Botchan (5 vol.) – Jiro Taniguchi et Natsua Sekikawa, Editions du Seuil

Avant de lire « Au temps de Botchan« , lisez ou relisez « Botchan » de Soseki. Farce magnifique sur la vie imaged’un jeune professeur de province au début du XXème siècle, le sujet et l’écriture n’ont pas pris une ride et demeurent d’une ironie et d’une acuité remarquables.

« Au temps de Botchan » s’affaire à saisir cet esprit, entre ironie, méditation et interrogation sur le devenir d’une société japonaise en perpétuelle oscillation entre la nostalgie de la tradition et la tentation quotidienne de la modernité, incarnée alors par le modèle occidental.

En prenant comme cadre historique et narratif le Japon de l’ère Meiji et la vie en dilettante de Natsume Soseki, professeur erratique et écrivain de grand talent (on pourrait aisément le comparer à un Flaubert japonais), Taniguchi se livre à un exercice passionnant et passionné (1500 pages en tout) de description de ce qui chez un écrivain fait l’oeuvre (est-ce l’histoire personnelle, les phobies, les envies, l’absence de volonté ?) et de ce qui, dans une société, fonde la modernité (l’imitation, le reniement, la violence, le désabusement?).

Oeuvre de grande ampleur, « Au temps de Botchan » n’est pas une manga comme les autres et n’est même pas comparable aux autres opus de Taniguchi. Plus historique, plus interrogateur et inquiet que contemplatif, le récit emmène le lecteur à la découverte d’un homme, d’un écrivain, d’une société, bref, d’un pays.

Sur Amazon.fr :

Publicités

Aucune réponse to “Bulle #1 – Au-delà des cases…”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :