Next Exit Please : Le Blog Culturel
Expos, musique, livres, photos, voyages et … Asie!

Ex/Po ! – "Photoquai : 1ère Biennale des images du monde"

Excellente initiative que cette biennale de la photographie non-occidentale, qui vient rappeler à un image Occident gavé d’images qu’ailleurs aussi, on photographie et que ces images ne sont pas celles d’un regard voyageur mais celle du quotidien, du banal ou du magique, recomposés à travers le prisme d’autres infrastructures culturelles et médiatiques. Démultipliant les lieux d’exposition (ambassades d’Australie, du Brésil, Centre culturels polonais ou chinois, musées parisiens, du Louvre à la Cité de l’Architecture, …), la biénnale se re-synthétise en une exposition extérieure, flânerie photographique en 3 actes (Métamorphoses, Fictions et Confrontation), organisée le long du quai Branly et de la passerelle Debilly. Une très belle ballade à faire en fin de matinée (ne pas oublier vos mouffles et une bonne écharpe, un vent glacial s’invitant en ce moment le long de la Seine :-))

En suivant le cours de la Seine pour y découvrir plus de 400 clichés, on y confrontera son regard à celui de photographes souvent méconnus en dehors de leurs frontières et on pourra utiliser le décor magnifique des quais de Seine et de la Butte Chaillot pour « déplacer » ces photos hors de leur contexte d’exposition (par ailleurs très réussi) et en mesurer leur originalité.

 image  image  image

Point de catalogue ou de logique éditoriale de la part de Jean-Loup Pivin, directeur artistique de Photoquai, mais bien plutôt une envie de découverte et de parti-pris. On ne trouvera pas les stars de la photographie hors Occident ici, mais des regards propres à chaque culture et des univers souvent très oniriques. Paysages époustouflants, glacés ou sensuels (le Groenland de Tiina Itkonen ou la Jordanie de Farida Hamak), évocations presque magiques de cultures ancestrales (polythéisme andin chez Javier Silva, vaudou africain chez Guida El Magambo, chamanisme coréen chez Lee Gap Chul, macabre mexicain de Gerardo Montiel Klint) ou fictions narratives contemporaines de Chine, d’Argentine ou de Russie : autant de représentations différentes du monde, qui examinent les rapports entre histoire et monde contemporain, entre rêve et mémoire, entre politique et quotidien. Une première biennale réussie, qui trouve instinctivement sa place dans le panorama des événements photographiques parisiens et parvient à bousculer subtilement nos repères.

  image  image  image

NicO

Photoquai, 1ère biennale des images du monde, du 30 octobre au 25 novembre 2007, Quai Branly et autres institutions partenaires, à Paris

Publicités

Aucune réponse to “Ex/Po ! – "Photoquai : 1ère Biennale des images du monde"”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :