Next Exit Please : Le Blog Culturel
Expos, musique, livres, photos, voyages et … Asie!

Ex/Po! : "Unseen: Emerging International Photography Artists" (Museum of Contemporary Art, Shanghaï)

Le MOCA de Shanghaï accueillait jusqu’à la mi-mars une très belle exposition de jeunes photographes contemporains dans un superbe espace d’exposition dont l’architecture en P1030243 verre laisse largement pénétrer la lumière et ouvre l’horizon sur la frondaison des arbres de People’s Square. Premier musée privé fondé à Shanghaï par un magnat de la joaillerie de Hong Kong, Samuel Kung, le MOCA souhaite « bring the best of the world to China, as well as bring the best of China to the world ».

Vaste programme mais à voir la qualité des artistes exposés ici, l’ambition est réaliste. C’est en effet la fine fleur de la jeune garde photographique internationale qui était présentée au MOCA en ce début de printemps: Ashley Gilbertson (Australie), Camille Vivier (France), Charles Fréger (France), Jacob Aue Sobol (Danemark), Julia Fullerton-Batten (Allemagne), Martin Kollar (Slovaquie), Mikhael Subotzky (Afrique du Sud), Rafal Milach (Pologne), Lieko Shiga (Japon) et Simon Roberts (Angleterre) sont tous des espoirs plus au moins confirmés qui sont proposés ici (Fullerton-Batten ayant été lauréate du prix HSBC de la photographie en 2007 ayant donné lieu à un très bel ouvrage chez Actes Sud qui a trouvé sa place sur ma table basse… 🙂 et Fréger voyant son travail largement publié et commenté dans les cahiers internationaux).

Au-delà donc du spectaculaire travail de avec ses mises en scène sophistiquées d’adolescentes dans des paysages de villes miniatures et des portraits, presque Renaissance de Charles Fréger, qui saisit ses modèles anonymes dans leur uniforme de circonstance, je retiendrais :

– de Subotzky ses larges panoramiques truqués, carcéraux et chamaniques où les figures se répètent à l’infini dans un espace étriqué;
– de Roberts son « Motherland« russe, le pays photographié en large et en travers, saisi dans son essence, comme un portrait intime de la « rodina« ;
– de Milach sa série « Grey » au grain argentique, shooté à hauteur d’homme, transformant la Silésie en Manchester contemporain;
– de Sobol une double série Japon / Brésil, oscillant entre le dark glamour d’Avedon (série « Tokyo« ) et le lyrisme païen de Sebastiao Salgado (série « The Gomez-Brito Family« )
– de Kollar son humour décalé et absurde et de Vivier le grain particulier de ses clichés, même si ses clichés énimagtiques d’animaux la nuit ne m’ont guère touché…

  "Grey", R. MilachSérie "Tokyo", J.A Sobol

… mais la véritable révélation est sans nul doute la puissante série . Photographe indépendant travaillant principalement pour le New York Times, il a tiré entre 2003 et 2007 le portrait de la guerre d’Irak, des attentats de Bagdad aux attaques de Faloudja. Au plus près du coup de feu mais aussi au coeur de l’inaction, Gilbertson enregistre comme Buzzatti, comme Koetze l’attente des Barbares en territoire irakien. Son travail est formellement impressionnant et l’on y retrouve l’énergie et la distance d’un Robert Capa, rien de moins. Un grand portfolio pour un photographe de guerre à suivre de très près.

 "Whiskey Tango Foxtrot", A. Gilbertson "Whiskey Tango Foxtrot", A. Gilbertson "Whiskey Tango Foxtrot", A. Gilbertson 

« Unseen : Emerging International Photography Artists », du 27 janvier au 18 mars 2008, Museum of Contemporary Art, Shanghaï, 3F, Gate 7, People’s Park, 231 West Nanjing Road

NicoShan

PS : je ne redirai pas (surtout après mon passage à l’Opéra Bastille d’hier soir) combien je reste sceptique face au retard qu’a pris l’immobilier culturel en France et particulièrement à Paris en comparaison dy dynamisme de l’offre en Asie. Très peu de nouveaux projets de standing international, uniquement des rénovations (certes superbes) mais limitant l’éclosion de nouveaux quartiers d’art et de culture, des architectures publiques souvent compassées et parfois médiocrement réalisées (cf. le HLM-Opéra Bastille…) : la France prend du retard dans une compétition culturelle et architecturale qui devient mondiale et dont le centre de gravité penche progressivement vers l’Asie. Quand on voit les cris d’orfraies qui accompagnent tout projet de nouvelle tour à Paris, on ne peut que s’inquiéter du passéisme français. Alors que la tour est la cathédrale du XXIème siècle, qui séparera sur le podium international le bon grain de l’ivraie, les villes icônes (Londres, Milan, Toronto, Shanghaï, Copenhague, Barcelone, Tokyo) des vieilles grandes dames assoupies (Paris, Rome, Madrid, Prague et peut-être New York/Manhattan…), Paris ne semble pas prête à franchir le seuil du siècle nouveau et de perpétuer l’oeuvre des compagnons maçons de Notre-Dame ou du Baron Hausmann quand tant de quartiers périphériques parisiens (à commencer par le XIXè et le XXème arrondissement) pourraient être revigorés par un front architectural audacieux. Pour éviter la nullité urbaine des derniers quartiers de ce type (le front de Seine), nos élites feraient bien de regarder les de Zaha Haddid, Daniel Libeskind, Arata Izozaki ou Pier Paolo Maggiora qui à eux quatre redonnent vie à l’ancienne Fiera de Milan ou les réalisations d’architectes français à l’étranger (les Opéras de Shanghaï et Pékin) où les contraintes et l’étroitesse d’esprit semblent céder le pas à une envie de projets spectaculaires. espérons donc qu’à l’image d’un Samuel Kung, la France trouve des acteurs privés d’envergure pour donner un nouvel élan culturel au pays (en évitant bien sûr qu’ils quittent la France et y préfèrent le Palazzo Grassi de Venise….)

Publicités

Aucune réponse to “Ex/Po! : "Unseen: Emerging International Photography Artists" (Museum of Contemporary Art, Shanghaï)”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :