Next Exit Please : Le Blog Culturel
Expos, musique, livres, photos, voyages et … Asie!

Ex/Po! : "Artist File 2008 : The NACT Annual Show of Contemporary Art" (NACT, Tokyo)

Retour à Tokyo pour ce billet, en plein coeur de l’Art Triangle de Roppongi pour une chronique de l’Artist  File 2008, la toute première exposition annuelle d’art contemporain du somptueux ! C’est une véritable chance d’avoir pu assister à cette première réunissant 8 jeunes artistes contemporains (6 Japonais, 1 Finlandaise et 1 Australienne) et présentant leurs plus récents projets et travaux sous les formats les plus divers (collages monumentaux, films, vidéos, tryptiques ultra-pointillistes, photographies et installations aériennes). Belle liberté donc dans les choix des commissaires de l’exposition, qui ont privilégié les personnalités artistiques plutôt que la cohérence de l’ensemble.

Difficile en effet d’identifier le fil conducteur qui réunit les clichés photographiques explorant la solitude individuelle contemporaine de la Finlandaise Elina Brotherus dans des environnements intimistes ou une nature grandiose et angoissante et ceux de l’Australienne Polixeni Papetrou, dont les mises en scène très cinématographiques jouent l’opposition Eros / Thanatos dans un mode adolescent dans ses séries « Haunted Country » (2006) et « Games of Consequence » (2008). De même, peu de points de convergence entre le performance art tri-dimensionnelles démonstratives de Kei Takemura, mêlant collage, calque et vidéo pour mieux disséquer les errances de la société de consommation contemporaine et réconcilier l’échelle de l’intime des objets de la vie quotidienne et l’anonymat des espaces intérieurs urbains et les installations éphémères Fuyu (Flottantes) de Takefumi Ichikawa, dont les ballons remplis d’hélium laissent circonspect quant à leur intention esthétique (c’est vraiment laid :-)) ou les ballons phalliques de Masanori  Sukenari.

   (c) Elina Brotherus          Polixeni Papetrou, Games of Consequence

Et les artistes qui privilégient eux la vidéo pour laisser libre cours à leur inspiration explorent également des chemins esthétiques divergents : quand Mio Shirai tourne des BankART 1929)vidéos oscillant entre l’absurde (Restaurant Wild Cat House), l’étrange et une poétique du quotidien (notamment son installation vidéo l’Amour tournée avec ses deux acteurs fétiches, dont l’un se découvre des ailes d’ange poussées à travers le satin de son costume de salary man), Hiraki Sawa présente lui dans « Hako » (boîte), une installation de 6 vidéos dans une salle plongée dans le noir le plus total et déroulant dans un extrême ralenti un voyage énigmatique au plus près des objets, de la nature et des instants. Son approche très onirique du décor, de la lenteur et de la lumière fait émerger au creux de l’obscurité un ensemble hypnotique, où les différents écrans se répondent et entrent en résonance autour de thèmes symboliques (l’eau, le ciel, la chambre, …).

Mais la véritable révélation de ce premier Artist File est Hiroe Saeki et ses exquis travaux d’enluminures inspirés par l’art traditionnel de la peinture kacho-fugetsu ga (peintures de fleurs et d’oiseaux) qui illuminent paravents et tokonoma. Son travail sur des papiers Kent blanc au crayon et mine de plomb révèle un sens de l’espace, du vide, de la rupture d’échelle hors du commun. Son dessin ultra-détaillé, miniaturiste, souvent disposé au sein de tryptiques dépouillés, dévoile une nature inquiétante, foisonnante, organique et pourtant apaisée et délicate. Une très belle personnalité artistique et une artiste à suivre, notamment via la Galerie Taka Ishii qui présente son travail à Tokyo.

                                              Hiroe Saeki, Untitled, 2006, pencil and acrylic on paper (Courtesy of Taka Ishii Gallery)

Passionnante première édition, qui ne donne qu’une envie : celle de revenir en 2009 à Tokyo pour découvrir la future avant-garde japonais et en profiter pour flâner à nouveau et quêter au détour des rues le parfum disparu d’Edo.

Nikko-san   

Publicités

Aucune réponse to “Ex/Po! : "Artist File 2008 : The NACT Annual Show of Contemporary Art" (NACT, Tokyo)”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :