Next Exit Please : Le Blog Culturel
Expos, musique, livres, photos, voyages et … Asie!

Spek/Takl ! : "Heterotopia" ou l’explosion du langage par William Forsythe

Une première création en France d’une nouvelle pièce du chorégraphe new-yorkais William Forsythe est toujours un événement, eu égard à la puissance dynamique imageet visuelle de ses propositions scéniques. Architecturées par une grammaire de la danse concassée, explosant les codes classiques et introduisant la notion de pure cinétique dans les compositions, ces oeuvres virtuoses, exceptionnelles, proliférantes s’appuient sur la plasticité hors norme de corps de ballet-athlètes et d’une réappropriation iconoclaste du rapport entre la scène et le public.

La création d' »Heterotopia » (terme médical désignant le déplacement d’un organe de sa place « normale ») hier soir lors du festival Montpellier Danse dans l’enceinte grise du Corum ne pouvait dès lors pas laisser imageindifférent la critique.S’inspirant de textes de Foucault ou de Kafka, Forsythe poursuit son travail de déconstruction des formes et des langages et s’attache à trouver un signe-primaire, tout comme bacon recherche le visage-visage. Une telle entreprise ne pouvait faire l’unanimité et la qu’en fait Rosita Boisseau dans le Monde est symptomatique d’une certaine critique repue de spectacles et de ruptures et finalement désireuse d’un classicisme de bon aloi :

« Le Scrabble Forsythe a depuis longtemps perdu toute notion de vocabulaire et de syntaxe. Si certains danseurs peuvent encore ânonner l’alphabet, le reste a rejoint les limbes de la conscience. Après la déconstruction de la danse, dont il ne reste que des corps explosés et grimaçants – Forsythe ne « chorégraphie » plus rien au sens strict -, voilà que la distorsion a gagné les derniers neurones des personnages » écrit Rosita Boisseau, qui estime manifestement que seule la grammaire codifiée a sa place, reniant à Forsythe le droit de prétendre à la « chorégraphie » institutionnelle…

Pour moi qui suis un adepte du et y voit l’une des manifestations les plus puissantes de la chorégraphie de la deuxième moitié du XXème siècle, voilà un jugement qui pourra apparaître comme bien définitif et partisan et aiguillonnera encore plus ma curiosité lorsque « Heterotopia » sera monté à nouveau sur une scène française…

N.

Publicités

Aucune réponse to “Spek/Takl ! : "Heterotopia" ou l’explosion du langage par William Forsythe”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :