Next Exit Please : Le Blog Culturel
Expos, musique, livres, photos, voyages et … Asie!

Into the Wild #3: Beyond Frontier, Wilderness (Etat du Washington, Etats-Unis)

Après l’Ouest canadien, partons sillonner les routes du Wild West américain, en commençant notre périple par l’un des Etats les moins connus : le Washington. Si Seattle a connu son heure de gloire internationale avec l’explosion de la scène musicale locale au début des années 90 et le rayonnement de quelques entreprises depuis longtemps établies dans Rainy City, le reste de l’Etat a lieu été largement tenu à l’écart de cette notoriété subite et demeure encore aujourd’hui largement méconnu, quand il abrite des parcs nationaux remarquables (Olympics, Mont Rainier, …), des paysages extrêmement variés, alternant volcans enneigés, forêts infinies, plateaux désertiques et riches plaines agricoles, et qu’il conserve aussi l’esprit originel du Northern Wild West.  

– North Cascade National Park : moins célèbre que ses homologues de l’Est (Yellowstone, Glacier) ou du Sud (Grand Canyon, Zion, Arches, …), North Cascade National Park n’en mérite pas moins une visite les yeux grands ouverts. Longtemps préservée de l’intrusion des hommes, l’environnement étant particulièrement boisé et montagneux (on y dénombre plus de glaciers que dans l’ensemble des autres parc nationaux, Alaska excepté!), la chaîne de North Cascade est demeurée sauvage, mais, ici comme ailleurs, le réchauffement climatique met aujourd’hui à mal l’écosystème fragile faune / flore et la préservation de la biodiversité. Pourtant, on ne trouvera ici ni de lodges luxueux nichés au coeur des sites protégés, ni voies gourdronnées facilitant l’accès aux principaux sites (une seule route, la spectaculaire Highway 20 traverse le parc), ni de files de véhicules se suivant au pas sur les lacets des routes de montagnes. Point de dévotion incongrue au tourisme de masse donc : North Cascade a su préserver une Nature quasi-originelle et vierge de civilisation, une Nature brute, directe, climatique, où l’on prend conscience de la véritable signification du terme "isolement" en contemplant la petite ville de Diablo, construite uniquement pour abriter les familles des employés de l’un des trois barrages du parc (ces derniers fournissant encore près du 1/3 des besoins électriques de Seattle) et constituée d’une vingtaine de maisons encaissées en bord de rivière… Ville seule au monde (la première ville digne de ce nom se situant à plus de 150 km), sans autre compagnie que l’immensité des forêts (on peut à en croire les Rangers marcher 200 km sans croiser trace de vie…). Cadre naturel préservé de la surpopulation touristique, North Cascade propose une expérience marquante de la wilderness américaine, ramenant chacun à sa petite place face à l’immensité de sa géographie primitive.

– Winthrop, tout au bout de la route : ville-frontière par excellence, Winthrop est le dernier trading post avant North Cascade National Park, autant dire l’ultime manifestation de civilisation à l’aurée de la Wilderness américaine si chère à Henry Thoreau et ici magnifiée par l’ampleur de la nature. Alors que ses cousines Twisp et Methow affichent un visage déshérité, où carcasses de voitures et slogans messianiques servent d’expiatoires ("be yourself the others have already been taken"), comme rendues malades de leur trop grand isolement géographique, Winthrop cultive au contraire sa nature de poste-frontière avec la Nature. Véritable ville western, arborant ses façades des années 1890 (datant deu mandat du premier maire Bill W et dont la restauration ne fut achevée en 1972) Winthrop séduit par son ambiance et sa bonhomie. Avec ses façades originales, ses coursives extérieures où l’on entendrait encore presque racler le métal des éperons, ses general stores qui vendent de tout, mais surtout de quoi pêcher, chasser et jouer aux cartes, Winthrop est la plus parfaite et sincère incarnation de ces villages-rues où tout se qui compte (la mairie, le saloon, l’école, la banque, le magasin général…qui occupèrent parfois successivement le même lieu) tient sur une ligne droite. Une étape attachante pour toucher du doigt les mythes du passé. Quelques adresses de qualité le long de Main Street pour profiter de son passage à Winthrop :

  • Trail’s End Bookstore : une incroyable librairie dans une ville où l’on ne s’attend pas à se trouver à  pareille fête.  On y trouve non seulement les ouvrages de référence sur la région( histoire, mythes, fune, flore, randonnées, …) mais aussi une sélection impitoyable faite par la libraire elle-même des derniers romans qui viennent tout juste d’être publiés. Même perdu au fond de la cambrousse, vous y trouverez le dernier roman d’un Cormac McCarthy ou d’un Paul Auster tout chaud sorti des presses new-yorkaises !
  • River’s Edge Resort : petite merveille d’auberge western modernisée en bord de rivière, chaque cabine vous transporte en 1880, à l’époque des expéditions d’exploration de la chaîne de North Cascade. Hot Tub inclus et atmosphère unique garantie. Idéalement située à un jet de bouteille du saloon… (115, Riverside Avenue, Winthrop, WA 98862)
  • Jack’s Saloon : "drink up, it makes the other look more interesting"; telle est la maxime affichée au bar de ce saloon, coincée entre la Winchester 1941 de Three-Finger Jack et des bois de cerfs utilisés  comme porte-casquette… Voilà le lieu dont vous pourrez passer les portes à Winthrop… et ainsi contempler d’un seul regard la survivance de la genèse mythologique des Etats-Unis.

Mi-saloon, mi-bastringue, le Jack’s Saloon est le point de rencontre de tout ce que Winthrop compte de mâles célibataire, de conducteurs de pick-ups gargantuesques et de joueurs de billards buveurs de bière… Ambiance authentique garantie, tant les habitués éclipsent les rares touristes égarés par leur entrain à communiquer autour d’une Alaskan Amber ou d’une Hefeweizen pression. Les burgers y tiennent très dignement leur rang et l’atmosphère générale, oscillant entre road movie et série Z, est indescriptible. Préférez le bar à la salle de restaurant, c’est là que tout se passe !

NICthrOp

Publicités

Aucune réponse to “Into the Wild #3: Beyond Frontier, Wilderness (Etat du Washington, Etats-Unis)”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :